Serveur wow BC 2.4.1 Forum Index
 
 
 
Serveur wow BC 2.4.1 Forum IndexSearchRegisterLog in

Ecrire une histoire

 
Post new topic   Reply to topic    Serveur wow BC 2.4.1 Forum Index -> Discussions Générales -> Jeu de Rôle
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Sinëlia
Recrue

Offline

Joined: 19 May 2008
Posts: 11

PostPosted: Mon 26 May - 07:23 (2008)    Post subject: Ecrire une histoire Reply with quote

L'écriture demande une certaine structure au départ, tout comme un dessin. Si on se lance devant une feuille blanche en se disant "Je vais écrire une histoire, qu'es-ce que je vais raconter de beau?", ça part déjà très mal.

Trouvons-lui un but, déjà. Cependant, il ne faut pas partir dans trop de direction des le depart. On commence par tracer les grands traits de l'histoire, comme on ferait l'esquisse d'un dessin avant de retracer les traits plus precisement.

LES PERSONNAGES


Tout d'abord, il faut réfléchir a ce que l'on veut. Il est judicieux de dresser le portrait des personnages principaux de l'histoire , en les notant sur une feuille que l'on gardera au cours de la nouvelle afin de ne pas changer selon les humeurs journalières (qui influent beaucoup sur ce que l'on écrit), et d'avoir des persos qui ont des caractères précis et fiable (suivis)

Décrire c'est bien, rigoler aussi. Mais l'histoire doit avancer. Donc, avant tout, il faut bien réfléchir a ce qui va se passer en général dans l'histoire. Cela ne doit pas excéder une page et doit permettre de savoir d'où on part (naissance du perso, ou arrivée au cours de sa vie), ou on est (ce que le perso veut faire, doit faire, ce qu'il a fait avant) et ou l'on va (Ce qu'il va faire pour résoudre le problème, péripéties etc...)

Limitez vous en nombre!
Il est très difficile de manier des dizaines de personnages sans en faire les caricatures les uns des autres. Se concentrer sur une poignée de personnages évoluant autour d'un duo/trio/quartet de "héros" suffira largement pour une nouvelle - si vous vous lancez dans 500 pages c'est une autre histoire.


SCHEMA NARRATIF SIMPLIFIE

Reprenons les cours de français. Faire une schéma narratif peut s'avérer très utile.

Situation initiale => Un lapin cours dans la foret.
Element perturbateur => Un loup arrive et commence a poursuivre le lapin
Péripéties ou transformations => Le lapin le voit et essaye d'accelerer pour le semer (il faut plusieurs péripéties pour que ça colle, des ratés, d'inefficaces, des succès, etc...)
Élément de résolution (péripétie de solution) => Le loup trébuche et se casse une patte.
Situation finale => Le lapin court dans la foret.

Ceci est une boucle, c'est le plus simple en terme de schéma. On part d'une situation heureuse pour dégrader la situation par un problème, on le résout, et on retrouve la situation initiale de bonheur. Il arrive que l'on commence dans le malheur et qu'on y finisse aussi, enfin, les possibilitées sont énormes.

Une fois bien habitué au schéma narratif, on peut construire un schéma narratif de base; puis des sous-schéma narratif pour chaque scène qui comporteront eux-mêmes leurs propres péripéties... Ce qui donne un suivi de l'histoire parfait et qui structure tout.

LE NARRATEUR


Le narrateur n'est pas le personnage. C'est celui qui raconte l'histoire. En quelque sorte, c'est la voix off, celle qui décrit les lieux, celle qui explique, celle qui raconte.

Pour le style du texte, choisir le bon narrateur est obligatoire dans un but de réalisme et de clarté.

Narrateur interne
=> On plonge le narrateur dans la peau d'un personnage. L'histoire est raconté et livré au lecteur comme si ce dernier était placé dans le corps du personnage. L'emploi du "Je" est donc conseillé, c'est le style qui correspond parfaitement au Background d'un personnage. Le narrateur sait ce qu'il se passe dans la tête d'un personnage (envie, but, choix, caractère) et ne peut pas "interner" les autres.

Narrateur externe => C'est un style mitigé. Le narrateur décrit la scène comme si il était un Fantôme présent sur les lieux, il dit ce qu'il voit. Il ne sais rien sur ces personnages et ne peux que transcrire leurs caractères par des actions. C'est un stylé difficile a manier car on ne peut pas faire ressortir les caractères des personnages très facilement. L'exemple de ce type de narrateur serait un récit de bataille ou l'on dirait qui tue qui, et se qu'il se passe, mais a aucun moment l'on intégrerait les pensées d'un personnage.

Narrateur Omniscient => Ce narrateur sait tout et voit tout. Il est externe a l'histoire, connait les pensées de tous les personnages, sait tout ce qu'il se passe, et peut intégrer n'importe qui. Il est souvent focalisé sur un personnage, mais il sait tout des autres ici. En gros, le narrateur est le dieu de l'histoire dans ce cas la, il sait tout sur tout. L'exemple? Mon récit en signature! Smile

Il ne reste plus qu'a bien choisir le narrateur qui collera parfaitement pour décrire l'histoire comme on le désire. Alterner les narrateurs peut sembler bizarre et difficile, car le style du texte est plus irrégulier.

LA MATURATION DU RÉCIT :

Prendre le temps de laisser reposer vos idées (quelques jours à semaines) et de relire vos nouvelles. Cela vous permettra de le reprendre avec un regard 'neuf'.
Vous pourrez ainsi corriger certaines choses (orthographe / tournures de phrases bancales) d'enrichir certaines scène où vous étiez passés vite à l'époque ou de couper - ce n'est pas une honte - des passages trop longs ou inutiles.
Une autre technique est aussi de faire relire son texte par un tiers (relecteur ou betareader).
 


CE QU'IL NE FAUT SURTOUT PAS OUBLIER

ll n'y a pas vraiment de solution miracle pour bien structurer un récit. Tu conduis le lecteur sur les chemins de ton imagination. C'est toi qui décide de tout, tu es le dieu de ton histoire. Et un dieu doit savoir pourquoi il crée telle ou telle chose, et quels sont les buts de sa création. Comme pour l'auteur.

N'hésitez pas à vous faire une chronologie posée sur papier et à le garder sous la main pendant que vous écrivez. Cela peut permettre de déceler des erreurs ou incohérences.

Certains écrivains commencent par la fin de leurs nouvelles pour finir par le début. D'autres utilisent des plans de bâtiments construits selon le nombre "magique", afin d'avoir une structure parfaite. D'autres utilisent le corps humain. Le cœur est l'intrigue, les muscles sont les scènes d'actions, le sang est le fond de l'histoire, les mots sont le cerveau et le peau est le style d'écriture. Il existe plein de possibilités.

Pour l'inspiration et l'imagination, mis a part les JDR, les livres, la musique, je pense que le meilleur moyen est d'écrire encore et encore! C'est en forgeant qu'on devient forgeron, tout comme c'est en sciant que léonard devint scie!

Mon pavé se résume en une phrase "Plus l'on préparera une nouvelle avant , et plus celle ci aura l'air structurée et plausible."

L'écriture n'est en fait que la phase finale de la création d'histoire. Avant, il ne faut pas oublier la réflexion, la préparation et tout le reste.

Je cherche a aider les personnes qui pourraient se retrouver bloquer car elles se perdent dans leur nouvelle au bout de 15 lignes par manque de structure. Prendre 10 minutes avant de se lancer devant la feuille blanche peut aider énormément., un peu comme quand on farme des potions et des équipements pour down tel ou tel boss !

N'oubliez pas ceci = Le talent, c'est 5% de don, et 95% de travail. On peut compenser l'absence de don par le travail...mais pas l'inverse !


Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 26 May - 07:23 (2008)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Serveur wow BC 2.4.1 Forum Index -> Discussions Générales -> Jeu de Rôle All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Forum adapté par Kalypso
Copyright by Freedom Tigers